La déontologie

Une éthique rigoureuse est une nécessité absolue dans l’exercice professionnel de la psychanalyse. Le psychanalyste est le garant de la relation transférentielle entre lui et l’analysant.

Il préserve l’indépendance et la liberté de jugement de l’analysant. Il sait préserver la neutralité entre lui et l’analysant, nécessaire au processus analytique.

Le psychanalyste est soumis au secret professionnel pendant toute la durée de l’analyse et postérieurement. Ce secret porte sur tout ce qu’il a vu, entendu, compris au cours de sa pratique.

Les membres de la Fédération Professionnelle de Psychanalyse ont réalisé un cursus de formation à la psychanalyse comprenant une analyse didactique approfondie, une étude théorique des concepts psychanalytiques, et une supervision de la pratique professionnelle. L’ensemble du cursus a été réalisée avec un psychanalyste didacticien expérimenté. La formation a été validée par un organisme habilité.

Le psychanalyste, au-delà de sa formation initiale, actualise ses connaissances, cliniques et théoriques et maintient une supervision de sa pratique.

Chaque membre de la Fédération Professionnelle de Psychanalyse est tenu au respect de son code de déontologie.